Accueil > Blog > films > Top 10 des cascades de Jackie Chan
Top 10 des cascades de Jackie Chan

Top 10 des cascades de Jackie Chan

Jackie Chan, un nom synonyme de cascades à couper le souffle, de compétences inégalées en arts martiaux et d'une touche d'humour, a conquis le cœur de millions de personnes à travers le monde. Depuis ses débuts dans le cinéma de Hong Kong jusqu'à ses superproductions hollywoodiennes, Chan a réalisé certaines des cascades les plus dangereuses et les plus impressionnantes jamais filmées. Dans ce blog, nous célébrons la carrière légendaire de Jackie Chan en mettant en avant le « Top 10 des cascades de Jackie Chan », mettant en valeur son incroyable courage, sa créativité et ses prouesses physiques.

La poursuite en bus – Histoire policière (1985)

La poursuite en bus – Histoire policière (1985)
La poursuite en bus – Histoire policière (1985)

La poursuite en bus dans « Police Story » est une masterclass de chorégraphie et de prise de risque. Jackie Chan, tenant un parapluie, saute dans un bus à impériale en mouvement depuis un pont. Alors que le bus traverse Hong Kong à toute vitesse, Chan s'y accroche, démontrant non seulement son agilité, mais aussi son incroyable force de préhension et son équilibre. Cette scène a nécessité une planification méticuleuse, car Chan a dû éviter divers obstacles, notamment des panneaux de signalisation et d'autres véhicules, tout en maintenant une séquence de combat dynamique et visuellement attrayante dans le bus en mouvement. La cascade était périlleuse, Chan risquant de tomber à grande vitesse, ce qui entraînerait probablement des blessures graves, voire pire. L'exécution de cette cascade, soulignée par la performance intrépide de Chan, en fait l'un des moments les plus mémorables du cinéma d'action.

Saut de 28 pieds – Rumble dans le Bronx (1995)

Top 10 des cascades de Jackie Chan – Saut de 28 pieds – Rumble in the Bronx (1995)
Top 10 des cascades de Jackie Chan – Saut de 28 pieds – Rumble dans le Bronx (1995)

Dans "Rumble in the Bronx", Chan effectue un saut audacieux du toit d'un immeuble au balcon d'un autre, parcourant une distance de 28 pieds dans les airs. Cette cascade se distingue par sa chute et la précision requise pour atterrir en toute sécurité sur une zone cible relativement petite. Le saut a été réalisé sans utiliser de filets de sécurité ni de câbles, soulignant la confiance de Chan dans ses capacités physiques et son engagement envers l'authenticité. L'impact de l'atterrissage a été absorbé uniquement par les jambes de Chan, démontrant non seulement sa force physique, mais également sa compréhension de la manière de répartir correctement la force pour minimiser les blessures. Ce saut témoigne du courage de Chan et de sa détermination à repousser les limites du travail de cascade.

La diapositive de fenêtre – Qui suis-je ? (1998)

La diapositive de fenêtre – Qui suis-je ? (1998)
La diapositive de fenêtre – Qui suis-je ? (1998)

La diapositive de fenêtre de « Qui suis-je ? » implique Chan glissant sur le côté du bâtiment Willemswerf à Rotterdam. Cette cascade est particulièrement remarquable par son utilisation d'un gratte-ciel réel, et non d'un décor, ajoutant un élément de véritable danger en raison de la hauteur et du potentiel de chute mortelle. Chan a glissé le long du bâtiment selon un angle prononcé, en utilisant uniquement une petite corde pour plus de sécurité, ce qui a nécessité un immense contrôle et une grande confiance en son équipe. L'impact visuel de la cascade est renforcé par la verticalité de la scène et le contexte urbain, ce qui en fait l'une des cascades les plus visuellement époustouflantes et les plus époustouflantes de Chan. La préparation de cette cascade impliquait à la fois un entraînement physique pour garantir que Chan puisse contrôler sa descente et des mesures de sécurité approfondies pour minimiser le risque d'accident.

Chute d'une tour de l'horloge - Projet A (1983)

Top 10 des cascades de Jackie Chan - Chute d'une tour de l'horloge - Projet A (1983)
Top 10 des cascades de Jackie Chan – Chute d'une tour de l'horloge – Projet A (1983)

Cette cascade rend hommage à la célèbre scène d'horloge suspendue d'Harold Lloyd, mais la porte à un autre niveau en faisant tomber Chan de la tour de l'horloge. La préparation de cette cascade a été immense, impliquant à la fois un conditionnement physique pour résister à l'impact et une planification détaillée pour garantir que les mesures de sécurité étaient adéquates. Chan est tombé sur deux auvents en contrebas, censés amortir sa chute. Cependant, la cascade était incroyablement risquée, car si les auvents n'absorbaient pas suffisamment l'impact, Chan aurait pu subir de graves blessures. La chute a entraîné une blessure au dos, démontrant les réels dangers liés à la réalisation de cascades aussi risquées. Cette cascade est emblématique du dévouement de Chan envers son métier, prêt à endurer la douleur et à risquer des blessures pour créer des moments cinématographiques inoubliables.

Légende du maître ivre (1994)

Légende du maître ivre (1994)
Légende du maître ivre (1994)

Dans "Drunken Master II", l'une des cascades les plus douloureuses exécutées par Chan impliquait qu'il rampe sur des charbons ardents. Cette scène obligeait Chan à littéralement mettre son corps en jeu, alors qu'il se déplaçait sur des charbons vraiment chauds. Le bilan physique était évident, car Chan devait se déplacer rapidement sur les charbons pour minimiser les brûlures, tout en conservant le flair comique et dynamique caractéristique du film. Cette cascade n'était pas seulement une démonstration d'endurance physique, mais aussi un témoignage de l'engagement de Chan envers le réalisme et de sa volonté de souffrir pour son art. La préparation de cette cascade impliquait à la fois une préparation mentale et physique, car Chan devait se préparer à la douleur et s'assurer que son corps était aussi protégé que possible, en utilisant un minimum d'équipement de sécurité pour garder la scène authentique.

Le saut en hélicoptère – Supercop (1992)

Top 10 des cascades de Jackie Chan - Le saut en hélicoptère – Supercop (1992)
Top 10 des cascades de Jackie Chan – Le saut en hélicoptère – Supercop (1992)

Le saut en hélicoptère dans « Supercop » illustre la volonté de Jackie Chan de défier les limites des capacités humaines et de la peur. Au cours de cette cascade, Chan saute d'une structure élevée sur une échelle d'hélicoptère suspendue de manière précaire dans les airs. Le timing devait être impeccable ; un instant d'hésitation ou une erreur de calcul pourrait conduire à une chute catastrophique. De plus, le risque était aggravé par le souffle du rotor de l'hélicoptère et par la possibilité de mouvements brusques du pilote. La préparation de cette cascade impliquait non seulement une préparation physique, mais également une profonde confiance entre Chan et le pilote de l'hélicoptère, coordonnant les mouvements pour garantir que le saut et la saisie de Chan étaient parfaitement chronométrés. Cette cascade audacieuse montre la confiance de Chan en ses propres capacités et son engagement à offrir de véritables sensations fortes à son public.

Patinage à roulettes dans la circulation – Gagnants et pécheurs (1983)

Patinage à roulettes dans la circulation – Gagnants et pécheurs (1983)
Patinage à roulettes dans la circulation – Gagnants et pécheurs (1983)

Dans « Winners & Sinners », Jackie Chan amène le patinage à roulettes à un niveau de complexité sans précédent en naviguant dans un trafic dense et imprévisible. Cette séquence est un excellent exemple de la capacité de Chan à mélanger l'athlétisme avec des éléments comiques, tout en se produisant dans des conditions dangereuses. La cascade obligeait Chan à patiner à grande vitesse, se faufilant entre les voitures, les bus et les camions, exigeant un équilibre, une précision et une conscience exceptionnelles de son environnement. La préparation de cette cascade a été approfondie, impliquant non seulement la maîtrise du roller mais également une chorégraphie minutieuse avec les véhicules impliqués afin de minimiser le risque de collision. Cette scène se distingue par son utilisation innovante d'une activité quotidienne transformée en une expérience cinématographique exaltante.

The Pole Slide – Histoire policière (1985)

Top 10 des cascades de Jackie Chan - The Pole Slide – Police Story (1985)
Top 10 des cascades de Jackie Chan – The Pole Slide – Histoire policière (1985)

La cascade de toboggan dans "Police Story" est l'un des exploits les plus emblématiques et visuellement impressionnants de Jackie Chan. Glissant sur un poteau recouvert de lumières décoratives, à travers une vitre et au milieu d'une pluie d'étincelles, Chan a exécuté une cascade aussi dangereuse que spectaculaire. La glissade a provoqué des brûlures, des blessures au dos et des décharges électriques, soulignant les risques extrêmes que Chan était prêt à prendre. La préparation de cette cascade impliquait à la fois un conditionnement physique pour s'assurer que Chan puisse résister à l'impact du toboggan et une planification technique pour minimiser le risque de blessures graves. Cette cascade a nécessité une combinaison de force, d'agilité et d'une incroyable tolérance à la douleur, démontrant le dévouement de Chan à créer des moments inoubliables à l'écran.

La plongée en montgolfière – Armure de Dieu (1986)

La plongée en montgolfière – Armure de Dieu (1986)
La plongée en montgolfière – Armure de Dieu (1986)

Dans « Armour of God », la poursuite de Chan culmine avec une plongée à couper le souffle dans une montgolfière. Cette cascade se distingue par ses enjeux élevés, obligeant Chan à chronométrer parfaitement son saut pour attraper le ballon lors de son ascension. La préparation impliquée dans cette cascade comportait de multiples facettes, comprenant un timing précis, une coordination avec le pilote du ballon et des mesures de sécurité pour protéger Chan en cas de saut manqué. La plongée témoigne de l'esprit aventureux de Chan et de sa volonté de repousser les limites, démontrant sa capacité à réaliser des cascades combinant timing, précision et un degré élevé de risque.

Le saut du snowboard – Première frappe (1996)

Top 10 des cascades de Jackie Chan - The Snowboard Leap – First Strike (1996)
Top 10 des cascades de Jackie Chan – Le saut du snowboard – First Strike (1996)

L'aventure de Jackie Chan dans le snowboard dans « First Strike » a introduit un nouveau terrain dans son répertoire de décors de cascades. En effectuant un saut sur un snowboard, Chan a démontré non seulement sa polyvalence en tant qu'artiste martial et cascadeur, mais également sa capacité à s'adapter à différents environnements et à les intégrer dans ses séquences d'action. La préparation de cette cascade impliquait l'apprentissage et la maîtrise des techniques de snowboard, la compréhension de la physique du saut et la garantie de la sécurité dans un environnement froid et potentiellement imprévisible. Cette cascade se distingue par son mélange d'esprit sportif et de flair cinématographique, soulignant l'engagement de Chan à explorer des façons nouvelles et créatives de divertir et de faire vibrer son public.

Lisez aussi: Top 10 des cascades de films de tous les temps

Plus lecture

Message de navigation

Meilleur site Web pour regarder des anime – Liste des 10 meilleurs