Accueil > Blog > Fiction > Eau Douce : Par – Cara Reinard
Eau Douce _ Par - Cara Reinard

Eau Douce : Par – Cara Reinard

Par - Cara Renard

Eau douce a un début fascinant lorsque le lecteur est immédiatement propulsé au centre d'une scène à Sewickley Heights : Yazmin est découvert mort.

Nous suivons la conteuse, Sarah Ellsworth alors qu'elle nous révèle son histoire. Sarah épouse son amoureux, Martin. Ils vivent maintenant dans un manoir situé en Pennsylvanie. C'est une bénédiction du ciel, et Sarah et Martin ont travaillé pour ce rêve. Tout est magnifique jusqu'à ce qu'une nuit, ils reçoivent un appel de leur enfant, Finn, qu'il est en difficulté, viennent rapidement. Dans les zones boisées, ils trouvent un jeune garçon drogué, sa petite amie décédée, Yazmin. Tout a l'air horrible, et Martin choisit le choix qui transforme leur merveilleuse vie en mensonges sur mensonges.

Est-ce lié à la drogue et comment Finn est-il impliqué dans tout cela ? Pour quelle raison Martin Ellsworth doit-il laisser la scène telle qu'elle est et renier sa meilleure moitié, Sarah ? Elle est abasourdie et Finn est fou et blessé, mais pour quelle raison Martin répond-il comme il le fait ? « Problèmes des personnes riches » est une clarification. Sarah devrait-elle rester dans le cercle, comme rester en bas et obéir à la règle

Le lecteur est ensuite ramené à la première occasion où Sarah rend visite à "Stonehenge" avec son père célibataire dévasté et une fois de plus, à la rencontre de Sarah et Martin. Stonehenge est la "maison imaginaire" de Sarah, mais pas celle qu'elle s'attendait à partager avec son nouveau conjoint. Nous découvrons la relation du couple et comment ils interagissent avec les autres à l'intérieur de leur cercle proche. L'histoire porte évidemment sur la qualité éthique, la qualification et comment la richesse ne signifie pas vraiment la bonté. Sans aucun doute, l'abondance peut étourdir les individus qui l'ont.

Qui contrôle qui dans ce roman ? L'intrigue est acceptable et l'écriture excellente. La structure du langage de la phrase est courte, ce qui permet aux lecteurs d'être clairs dans sa simplicité même, créant ainsi une anticipation. Ma seule légère déception est la fin qui s'avère évidemment claire quelque temps avant d'être atteinte et nous est ensuite révélée en détail. J'ai l'impression que c'est répétitif.

Dans l'ensemble, Eau douce est une bonne lecture passionnante.

Podcast ( Eau Douce : Par – Cara Reinard )

Plus lecture

Message de navigation

10 personnages mémorables de livres dont les noms commencent par « R »